La seule filature de lin française se trouve en Alsace

La France produit du lin mais ne le file pas. Une aberration désormais réparée en Alsace.

Par Martin Antoine, le 30 janvier 2020

Avec 100 000 hectares cultivés, la France est le premier producteur mondial de lin. La matière première est ensuite envoyée à 80 % en Chine et le reste en Europe de l’Est. « C’est une aberration à laquelle nous avons décidé de mettre fin en investissant 1,5 million d’euros pour créer la seule filature de lin en France », annonce fièrement Christian Didier, le directeur de la société Emanuel Lang. L’entreprise textile propriété du groupe Velcorex, est située à Hirsingue, au sud de Mulhouse (Haut-Rhin).

« Nous avions déjà un savoir-faire dans la recherche de nouveaux tissus issus de matières naturelles comme l’ortie et le chanvre » explique le dirigeant. C’est le PDG de la maison mère, Pierre Schmitt, qui a eu l’idée d’implanter une filature de lin en Alsace : « Nous travaillons régulièrement avec NSC Schlumberger, le leader de la construction de machines affiliées au lin. Grâce à cette entreprise alsacienne, nous avons pu acquérir des appareils d’occasion venus de Hongrie ».

Plus écologique que le coton

La société Emanuel Lang s’apprête donc à lancer une production de fil de lin 100 % française. « Nous faisons venir la matière première de Normandie où elle est cultivée puis nous la traitons pour fabriquer de grosses fibres textiles » précise Christian Didier. L’objectif reste modeste avec 120 tonnes de fibres de lin produites chaque année. Le tout dans un écosystème qui se veut aussi beaucoup plus écologique : « En travaillant une fibre comme le lin, nous n’utilisons que très peu d’eau et de produits phytosanitaires par rapport au coton », assure le directeur d’Emanuel Lang. La société présentera ses premiers tissus dans les salons textiles en février.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *